Accueil du site > ACTUALITÉS > C’est le geste qui compte
C’est le geste qui compte

Elle présente les travaux réalisés suite à l’appel à projet, Le corps en mouvements, coordonné par Marysia De Pourbaix, lancé aux écoles et associations du quartier, ainsi qu’à toutes personnes intéressées. A cette occasion Contredanse a développé un projet de médiation en danse avec les élèves de l’école Tamaris, 6èmeA primaire.

Les échanges portaient sur le thème « Corps en mouvement dans la ville ». La ville et le quotidien sont sources d’inspiration dans de nombreuses oeuvres artistiques, notamment chorégraphique…une porte d’entrée pour une sensibilisation à la danse contemporaine. Plus qu’une sensibilisation, Contredanse asbl s’est positionnée comme médiateur interculturel face à un public curieux et plein d’imagination..

Les animations se sont déroulées de janvier à avril 2008.

La première rencontre nous a réuni à l’école Tamaris. Cette introduction consistait à partager ses propres perceptions sur la danse : qu’est-ce que danser ? Cela a permis d’évoquer peu à peu des styles de danses et de les situer dans leur contexte spatio-temporel. Un regard transversal sur la diversité des danses a mis en évidence la question du métissage et de l’échos du quotidien dans la création. Les échanges s’appuyaient sur les connaissances des élèves et sur un support biblio-vidéographique.

A la deuxième rencontre, nous sommes allés aux alentours de l’école Tamaris, munis d’appareil photo numérique. Nous avons observer la mobilité des corps en interaction avec l’environnement urbain. Les scènes révélaient la naissance d’une danse. Les photos on été restituées sous forme de cartes postales, souvenir d’un moment éphémère, et symbole d’une pensée en mouvement : Les corps dansent au rythme de la ville ? La ville danse au rythme des corps ?

La troisième rencontre nous a rassemblé dans le studio de répétition de la Bellone, pour un atelier de danse. Nous avons exploré physiquement la gestuelle du quotidien dans la ville, de manière individuelle et en groupe. Ce fut l’occasion d’aller au-delà de l’observation. Nous jouions avec nos imaginaires, en transformant les mouvements dans tous les sens, sous l’œil attentif de Marysia De Pourbaix qui a pris des photos.

Le projet se clôture partiellement à La Maison des Cultures, avec l’exposition des photos de l’atelier de danse, parmi de nombreux autres projets. L’aventure se poursuit dans les souvenirs et les ambitions de chacun. Les cartes postales continuent de voyager…

Adresse de l’exposition : 4, rue Mommaerts -1080 Bruxelles. Métro Ribaucourt ou Tram 81 Information et réservation pour groupes scolaires : Tél. : 02 415 86 03