Accueil du site > ACTUALITÉS > Dave Saint-Pierre /Un peu de tendresse bordel de merde !
Dave Saint-Pierre /Un peu de tendresse bordel de merde !

pièce pour 15 ou 16 interprètes, 1h45

FESTIVAL ARTDANTHE, 15 décembre 2008

ConCeption, Chorégraphie : Dave St-pierre distribution en Cours texte : Enrica Boucher musique : Pierre Lapointe, Emmanuel Schwartz, Dave St pierre, Cat power, Arvö Part

Avec cette pièce, Dave St-Pierre met en scène des handicapés du coeur, des hommes et des femmes qui s’accrochent comme des noyés à des bouées qui ont tôt fait de couler avec eux. À travers des mouvements et des élans quotidiens et réalistes, mais grossis, placés hors contexte, déformés par le regard subjectif du chorégraphe et appuyés par des effets dramatiques percutants, s’insinue une véritable phénoménologie des comportements. Voilà une oeuvre acharnée, sans concession, qui fait du moment de la représentation un nerf à vif. Une oeuvre qui convoque en son sein des zones de turbulence, des corps à corps éperdus avec un désir inassouvissable comme avec un ironique désenchantement. Un peu de tendresse bordel de merde ! nous tend un miroir embué de larmes. Au-delà de la tension créée par l’acte de danser et par l’éphémère du mouvement qui va mourir, au-delà du coudoiement naturel des forces qui dessinent la réalité désespérante du discours amoureux, s’exprime la conscience de cette fragilité essentielle, qui est pour Dave St-Pierre le fil avec lequel il suture les plaies de son coeur brisé. (Stéphane Lépine.)

Danseur depuis l’âge de cinq ans, formé aux claquettes et passé par les Ateliers de danse moderne de Montréal, Dave St-Pierre travaille pour différentes compagnies canadiennes. C’est avec le chorégraphe Daniel Léveillé, dont il est l’interprète dans Amour, acide et noix et La Pudeur des icebergs, qu’il se fait connaître. Il travaille alors pour le cinéma, crée plusieurs pièces avant de trouver sa marque avec La Pornographie des âmes (2004), énorme succès au Canada qui lui ouvre une carrièrre internationale. Il a été sacré personnalité de l’année 2004-2005 par Radio- Canada, le Mirror, The Gazette, le ICI, la Presse, le Devoir et le magazine allemand Balletanz.