Accueil du site > ACTUALITÉS > FRANÇOIS CHAIGNAUD "Aussi bien que ton cœur ouvre moi les (...)
FRANÇOIS CHAIGNAUD "Aussi bien que ton cœur ouvre moi les genoux"

FRANÇOIS CHAIGNAUD "Aussi bien que ton cœur ouvre moi les genoux" 5-7 minutes pour une personne

Conception et interprétation : François Chaignaud Avec : Isaac Habert, Claude de Pontoux, Ronsard, Jean-Antoine de Baïf, Marc Papillon de Lasphrise, Pierre Berthelot, Mathurin Régnier, Héliette de Vivonne, Etienne Jodelle, Théophile de Viau, Malherbe, Claude Le Petit, Saint-Pavin, François de Maynard

Pour un spectateur, sur rendez-vous, réservé aux détenteurs d’un forfait. Deux places maximum par forfait. Les horaires seront communiqués ultérieurement.

Plutôt que d’un spectacle ou même d’une performance, il faudrait parler ici d’une invitation. Invitation à pénétrer dans un espace familier, celui d’un bureau, transformé pour l’occasion en caisse de résonance – en espace performatif où chaque mot rencontre une intonation, un geste, un réseau de sens troublant. Invitation à écouter, à regarder, à se laisser surprendre par les accents inattendus des vers qui seront proférés. Par l’intimité, le trouble dont ces poèmes sont chargés.

Vous avez quitté l’espace du théâtre et sa scène. Maintenant, vous êtes assis de ce côté-là de la table. Peut-être connaissez-vous cette situation – c’est celle d’un rendez-vous professionnel, d’une consultation. Mais le potentiel qu’elle contient a pris une toute autre densité. Chaque détail acquiert un relief particulier, une lumière hésitante qui étend ses ramifications inconscientes jusqu’au fond de vous. Peut-être que ce rendez-vous suscite de l’angoisse, de l’excitation. De la curiosité ? De l’autre côté, il y a quelqu’un. Il vous parle, peut-être qu’il chante. Pour vous. Vous le regardez. Est-ce que vous le regardez ? Ou regardez-vous plutôt les papiers qui jonchent la table, les meubles derrière lui, le plafond – la lumière ? Où se trouve la lumière ? De quoi ça parle, que vous raconte-t-on ?

Une fois refermée la porte derrière vous, tout ce qui va s’y dérouler n’existe plus qu’entre les mots, la voix qui leur donne chair, les regards, et tout ce qu’ils vont provoquer. Toucher. Heurter. Caresser. Dans la mémoire de François Chaignaud vous serez un visage entrevu, une figure « interdite, figée en un masque d’absence, de fascination, de désir, d’embarras, d’ennui ou de pure recherche spéculative, fondamentale, brave, amicale, souriante, décontenancée, frustrée, curieuse ». Mais en quittant la pièce, vous seul saurez ce que vous avez entendu...

Taking the form of a tête-à-tête, this one to one performance explores the disquieting, sensual, repressed and troubling interactions of such social situations. The performance lasts about ten minutes and those wishing to participate in this show must schedule an appointment in advance. At the appointed time, the audience member is called for and invited to go in the office alone – as if in a professional meeting or appointment.

Pour plus d’informations : http://reliefsouterrain.blogspot.com

source : http://www.rencontreschoregraphiques.com/2009/