Accueil du site > GESTES > 3. Marches et mobilités > Annabel Vergne, arbres ciel colline
Annabel Vergne, arbres ciel colline

arbres ciel colline D’après des extraits de Constitution d’un tableau de Rémy Zaugg / Dispositif sonore pour 20 personnes / Conception : Annabel VERGNE / Bande son : Jean-Baptiste LÉVÊQUE / Voix : Agnès PONTIER / Durée : 35 mn

Expérience de la perception et de sa variation, « arbres ciel colline » invite le spectateur à (re)découvrir d’un oeil et d’une oreille plus qu’attentifs, des lieux extérieurs, naturels et/ou urbains. Le spectateur, convié dans un paysage, se laisse guider par une voix qui organise son regard. Le texte concerne la végétation, le ciel, les couleurs, la composition d’une peinture de Paul Cézanne, « la maison du pendu », que Rémy Zaugg a analysée à travers une série de 27 esquisses. Ce texte, face à un lieu réel, devient un outil de lecture pour voir le paysage. De cette rencontre choisie, des correspondances entre les mots et le réel se créent. Des dissonances et des tensions aussi. On entend : minuscule tache rouge… On cherche dans le paysage réel cette minuscule tache rouge. On la trouve… On ne la trouve pas… On déforme… On tord… On fait exister un autre élément pour la remplacer… On invente… On déplace… * Le livre Constitution d’un tableau de Rémy Zaugg est édité aux Presses du Réel, Dijon, 1989.

Annabel Vergne Diplômée en scénographie à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 1995, Annabel Vergne collabore en tant que scénographe avec les metteurs en scène Jean Boillot, Célia Houdart, Clyde Chabot, Romain Bonnin, Isabelle Ronayette, Vincent Ecrepont, Patricia Allio & Eléonore Weber, et auprès des chorégraphes Marie-Jo Faggianelli, Jean-Christophe Boclé, Hervé Robbe, Julika Mayer et récemment Benoît Lachambre et Su-Feh Lee.

En résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris (1999/2000), elle réalise « Un film de 8 minutes 30 », diffusé en France (Palais de Tokyo, IFA, Lieu Unique) et à l’étranger (Suède, Montenegro). Elle s’intéresse à la constitution des images à travers l’écriture et la parole et crée avec l’artiste Olivier Bardin la série des « Jeudis, huit propositions pour créer une image » qui donnera lieu à l’exposition « I want to see you, I want to talk to you in person » (Ecole des Beaux-Arts de Nimes, 2001).

En 2006, elle cofonde avec Carole Perdereau, interprète et chorégraphe, l’association lisa layn, structure de production et de diffusion de projets artistiques polymorphes. Son projet « arbres ciel colline » coproduit par le festival Entre cour et jardins et le Consortium de Dijon – département nouvelles scènes, a été présenté à Dijon en août 2007 puis au FRAC - Ile de France / Le Plateau en juin 2008.

Pour la Nuit des musées 2009, elle vient de créer un dispositif lumineux éphémère dans le Musée Zadkine à Paris. Cette proposition poursuit ses recherches sur les conditions de perception et les variations entre voir et percevoir.

Annabel Vergne enseigne la scénographie à l’ENSAD à Paris depuis 2006.