Accueil du site > ACTUALITÉS > Promenades Urbaines "Naturel Brut" : Le sauvage à Paris
Promenades Urbaines "Naturel Brut" : Le sauvage à Paris

Promenades Urbaines "Naturel Brut" : Le sauvage à Paris

Les chemins fragiles de la biodiversité

Prochaine promenade : Belleville, Menilmontant : fragments de ruralité [arbres et eau] Samedi 10 juillet, de 10h à 13h

Inscription préalable par mail : biodiv@promenades-urbaines.com Frais de participation : 5 euros par personne

Conquête d’ailantes (ailanthus altissima) et déchetterie sauvage Paris, 19e arrondissement. Photographie : Jean-Philippe TEYSSIER. Tous droits réservés

Promenades urbaines proposées dans le cadre de l’exposition du WWF : Naturel Brut, parcours art et biodiversité. Commissariat général de l’exposition : Lauranne Germond (projet COAL)

Quel sont ces lieux qui dérogent à la règle fondamentale du tout urbain et échappent à l’écriture de la ville ? La friche, le terrain-vague, l’aménagement oublié, le chantier abandonné, le terre-plein d’une bretelle du périphérique...

C’est parce que ces lieux ne sont rien que leur potentiel d’accueil n’a pas d’égal : L’inaccessible et l’oublié sont l’ultime richesse de la biodiversité à Paris : des matériaux du paysage urbain à considérer.

C’est là que s’installent les insectes, les fleurs, les abeilles, les renards, les lombrics, des réserves de graines sans commune mesure dans la capitale, qui viendront, grâce au vent, aux oiseaux, aux abeilles, aux crampons de vos chaussures, se faufiler dans les espaces gérés où leur espérance de vie sera bien souvent mise en danger. Ils survivront grâce à des astuces qu’ils sont les seuls à connaître ou parce qu’un jardinier poète décidera de ne plus arracher le plantain, les orties et la renouée du japon, parce que des habitants regarderont les souris ou les araignées avec un oeil avisé et généreux.

Au travers de 2 parcours entre espaces gérés et espaces oubliés, l’association Les Promenades Urbaines propose de suivre scrupuleusement les continuums des milieux écologiques de la capitale, les corridors, les pépites encore mystérieuses. Avec Jean-Philippe Teyssier (architecte-paysagiste) et des experts de la biodiversité nous partirons à la recherche du potentiel sauvage de la capitale :

Les résidus d’un bosquet d’érables et d’ailantes couvert de ciguë, des recoins habités par les fouines et les mulots, des alignements d’arbres qui servent la cause des papillons, des murs décrépis où logent des lichens et des champignons rares.

Pour alimenter la légende nous constituerons collectivement un Herbier Urbain au travers d’une cueillette délicate d’indices de la biodiversité animale, végétale, urbaine et humaine : de la feuille d’ailante jusqu’au papier sulfurisé du boucher de quartier : tout aura sa place dans ce document témoin d’une ville qui pour participer à la biodiversité doit apprendre à cohabiter.

Après cela oublier sera la condition sine qua non de l’existence des ces trésors dans la ville.

Agenda et horaires :

- Samedi 10 juillet, de 10h à 13h : Belleville, Menilmontant : fragments de ruralité [arbres et eau]

- Samedi 17 juillet, de 10h à 13h : Le Village de Charonne : repère ornithologique [plantes et animal]

- Samedi 24 juillet, de 14h à 17h : Belleville, Menilmontant : fragments de ruralité [arbres et eau]

- Samedi 31 juillet, de 14h à 17h : Le Village de Charonne : repère ornithologique [plantes et animal]

Frais de participation : 5 euros par personne

Inscription préalable par mail, dans la limite des places disponibles : biodiv@promenades-urbaines.com