Accueil du site > ACTUALITÉS > RUNNING COMMENTARY #4-5/ Laboratoire d’Aubervilliers
RUNNING COMMENTARY #4-5/ Laboratoire d’Aubervilliers

Les Laboratoires d’Aubervilliers Dimanche 21 novembre 16h & 18h

 :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: :

RUNNING COMMENTARY #4 ..."Giant City" de Mette Ingvarsten sera commentée par Ivana Müller, Bojana Cvejic et Mette Ingvarsten

RUNNING COMMENTARY #5 "Shichimi Togarashi" de Juan Dominguez et Amalia Fernandez sera commentée par Grégory Castéra, Joris Lacoste, Bojana Cvejic et Juan Dominguez

 :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: :

(english below)

Le dispositif des Running Commentaries crée par Bojana Cvejic permet d’assister à la projection d’une pièce (danse, performance), commentée en direct par son auteur et/ou interprète et des théoriciens, critiques, historiens de l’art invités. Le spectateur, équipé d’un casque multi-canal, navigue d’un commentaire à l’autre.

« On parle des spectacles dans deux situations : lors d’une rencontre avec les artistes, et au bar. Dans les deux cas, c’est quand la représentation est terminée, et la règle tacite du théâtre est qu’on ne parle pas pendant la représentation. Il faut assister au spectacle en silence. Mais être spectateur est une activité, une activité qui implique de penser, imaginer, sentir, ressentir, se souvenir, contredire, dormir. Avez-vous jamais compté combien de pensées vous traversaient l’esprit avant que vous en perdiez le fil pendant un spectacle ? Il semble impossible d’à la fois percevoir et verbaliser le flux de nos pensées pendant que l’objet de notre attention bouge et se transforme. Mais il s’agit peut-être là encore d’un préjugé romantique à remettre en question. Pendant les Running Commentaries (« commentaires suivis »), le spectateur assiste à la projection d’un spectacle sur grand écran, dans le noir, comme au cinéma. Derrière le public, deux ou trois "interprètes" regardant la projection à partir de cabines individuelles (ressemblant à celles de traduction) commentent le spectacle en direct. Parmi les commentateurs, se trouve l’auteur et/ou l’interprète du spectacle projeté. Ces voix sont dissociées de leur corps, ce qui permet de désacraliser la position de l’auteur et de multiplier et déformer une performance à travers une série de lectures ou de fictions. Les spectateurs sont invités à naviguer entre les canaux, créant à partir de plusieurs voix leur propre voix-off. » (Bojana Cvejić)

 :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: : :: :

"We talk about shows in two situations : during encounters with the artists, and at the bar. Both cases happen after the representation, and a tacit rule of theater is not to speak during the represenation. (...) But being a spectator is an activity, an activity that implies thinking, imagining, feeling, sensing, remembering, contradicting, sleeping. (...) It seems impossible to both perceive and verbalize the flux of our thoughts while the object of our attention moves and transforms itself. Yet this may be another romantic prejudice to be questioned. During the Running Commentaries, the spectator watches the projection of a show on a large screen, in the dark, like in a movie theater. Behind the audience, two or three "interpreters" watch the projection from individual booths (like translation ones) and comment the show "live". Among commentators is the author and/or the interpreter of the screened show. These voices are dissociated from their body, allowing to desecrate the position of the author and to multiply and distort a performance through a series of lectures or fictions. Spectators are invited to navigate between the channels, creating their own voice-over out of several voices."

Running Commentaries take place every trimester at Les Laboratoires d’Aubervilliers. While a show (choreography, theatre, performance) is broadcasted on a giant screen, as in a movie theatre, commentators, such as theoricians, artists, critics, speak about what they see on the screen. The spectator, who is equiped with headphones, can chose to listen to any of the commentaries.

dimanche 21 novembre · 16:00 - 19:00

Les Laboratoires d’Aubervilliers 41 rue Lécuyer Aubervilliers, France