Accueil du site > ACTUALITÉS > PARUTION/ Comment traduire la danse, la représenter, la transmettre ? (...)
PARUTION/ Comment traduire la danse, la représenter, la transmettre ? Autrement dit, comment apprendre, composer et partager ?

Vient de paraître aux éditions contredanse

Comment traduire la danse, la représenter, la transmettre ? Autrement dit, comment apprendre, composer et partager ?

La nouvelle publication de Contredanse rassemble des documents inédits d’artistes qui traitent deces passages : d’une langue à l’autre, d’un médium à l’autre, de la partition à la danse, de la danse à ses témoins. Complétée par des entretiens avec des danseurs, scientifiques et chercheurs mais aussi par des exemples originaux de systèmes de notation et des partitions, elle constitue un outil de réflexion pour la danse et, plus largement, pour la recherche artistique. La question de l’apprentissage s’inscrit dans le cadre de la création en danse. Les techniques en général peuvent d’ailleurs être considérées comme révélatrices de la capacité créatrice des personnes qui les ont développées, autant de créateurs de partitions singulières, que s’approprie ensuite le danseur ou toute personne désireuse d’accéder à cet état de « conscience corporelle ».

La pratique du Body-Mind Centering® sonde ce qui constitue la personne et son développement. Bonnie Bainbridge-Cohen, à l’origine de la technique, met ici en lumière un autre mode d’apprentissage – « l’incorporation » – ne faisant plus appel aux seuls sens reliés au système nerveux, tel qu’on y a recours dans l’enseignement traditionnel, mais à la cellule même.

Daria Halprin – fille de la danseuse et chorégraphe Anna Halprin - développe une pratique d’apprentissage au travers de notre vécu, mêlant mouvement, dessin et parole.

F. M. Alexander, quant à lui, a initié une technique basée sur des consignes verbales et le toucher. Imprégnée de la technique Alexander, Joan Skinner a développé la Skinner Releasing Technique ;Transformant les « ordres » en images poétiques verbales, elle s’adresse à la part subconsciente du danseur qui est amené à se libérer des tensions qui font obstacle à son expressivité.

La composition chorégraphique a souvent recours à des partitions, autant de représentations graphiques de la danse. La partition peut se présenter sous forme de notation, dessin, photos, traductions numériques… Cette quête de nouveaux supports renvoie à la notion de traduction soit le déplacement d’un médium à un autre mais qui également génère de nouveaux espaces pour la création.

Quels outils avons-nous pour créer ensemble ? Créer ensemble, à plusieurs, permet de revisiter ainsi le rôle de l’artiste qui n’est plus isolé mais en communication constante avec d’autres partenaires par le biais, entre autres, de l’observation.

Comment lire une oeuvre et quels retours pouvons-nous en faire ? Comment revenir sur l’expérience d’une danse ? Ainsi, après l’étape de l’apprentissage et de la création, l’oeuvre est envisagée du point de vue de sa réception.

Avec des textes de Lawrence Halprin, Laurence Louppe, Daria Halprin, F. M. Alexander, Steve Paxton, Bonnie Bainbridge Cohen, Patricia Kuypers, Arlette Streri, Myriam Gourfink, Liz Lerman, Janet Adler, Rudolf Laban, Carla Bottiglieri,Joan Skinner, Mélissa Borgman, Robert Ellis Dunn...

Le processus

Cette publication, De l’une à l’autre, s’est construite autour de l’ouvrage de Lawrence Halprin The RSVP Cycles – Creative Processes in the Human Environment. Selon lui, toute forme artistique ou même toute activité humaine peut se structurer en quatre phases, nommées « les Cycles RSVP » : identification des ressources, composition d’une partition, son exécution puis son évaluation. En étudiant plus avant le passage d’une phase à l’autre, Lawrence Halprin révèle que les Cycles RSVP enseignent tant sur un processus créatif individuel, que sur un moyen de communiquer avec d’autres, qu’ils sont un outil de lecture pour apprendre.

Ce texte - inédit en français et épuisé en langue anglaise - constitue ainsi un véritable outil que nous avons voulu proposer au champ de la danse et de l’art. Un large extrait est publié en prologue de cette publication et forme la base de l’élaboration de cet ouvrage collectif.

En laissant libre cours à notre compréhension des Cycles RSVP et à la manière dont ils décryptent le processus créatif, nous avons commencé à interroger des artistes et chercheurs sur leur pratiquedu mouvement à différents stades de la création.

Ainsi, au cours d’élaboration de cette publication, se sont révélées trois activités qui sont mises en avant par les Cycles RSVP. Ces trois activités structurent aujourd’hui ce livre en trois chapitres,elles sont pour nous essentielles à la pratique et la réflexion de la danse : apprendre, composer et partager.

De l’une à l’autre

Composer, apprendre et partager en mouvements

Ouvrage collectif

320 pages – 28 euros

En vente en librairie et sur www.contredanse.org

Diffusion : contredanse

Distribution :

en France : Daudin

En Belgique : La caravelle

Autres pays : Contredanse