Accueil du site > ACTUALITÉS > Olive Martin et Patrick Bernier/ Mercredi 16 Mars 18h , Paris
Olive Martin et Patrick Bernier/ Mercredi 16 Mars 18h , Paris

Olive Martin et Patrick Bernier

LA TRACEROUTE, L’AUCTIONNEER ET SON CHANT

Se représenter le réseau Internet comme Chatwin proposait de se représenter le territoire australien sillonné par les songlines aborigènes : une « une partition musicale », « un plat de spaghettis composé de plusieurs Iliades et plusieurs Odyssées, entremêlées en tous sens, dans lequel chaque ‘épisode’ pouvait recevoir une interprétation d’ordre géologique ». Let’s sing the Net ! Certes, mais quel chant pour ce nouveau territoire ? Notre attrait pour les suites de numéros IP des traceroutes, ces cheminements d’informations pistés à travers la toile, nous a porté vers le chant des vendeurs aux enchères américains, ce chant dont Werner Herzog constate à la fin du film qu’il y consacre, que tout en étant effrayé que notre système écono- mique ait produit un langage si extrême, il ne peut s’empêcher de le trouver musicalement fascinant, incarnant peut-être les paroles ultimes -last thing in lyrics-. En résidence à San Francisco, nous avons rencontré Steve Bowerman, l’un de ces auctionneers -crieur dit-on ici quand on parle de chant là-bas- et travaillé avec lui à l’interprétation d’une traceroute. Invités sur place à participer à une soirée de levée de fonds au bénéfice d’un des partenaires de la résidence, nous avons tiré parti de cette collaboration pour concevoir et expérimenter sous forme performative, un modèle insolite de vente aux enchères (voir règles). C’est à une nouvelle performance-vente, organisée à l’occasion de la présentation de notre film « La Nouvelle Kahnawaké » dans l’espace parisien de la Fondation Kadist, et de l’ouverture d’un espace homologue à San Francisco que nous vous convions ce mercredi 16 mars 2011. Règles pour les enchères d’une traceroute Déroulement : L’auctioneer (Steve Bowerman) conduit les enchères selon une suite d’adresses IP (Internet Protocol) constituant les différentes étapes (sauts ou hops) d’un cheminement d’information électronique entre deux points prédéterminés du réseau Internet (traceroute). Ouvrant les enchères par l’énoncé de la première adresse IP et du montant de départ de la vente, l’auctionneer demande aux joueurs d’enchérir sur cette somme suivant un pas d’enchère donné (increment) pour pouvoir accéder à l’étape (adresse IP) suivante. Chaque enchère fait ainsi avancer la traceroute d’un saut (hop). La performance et la vente sont terminées lorsque le dernier saut franchi, l’auctioneer annonce l’adresse IP correspondant au point d’arrivée de la traceroute. Le nombre de hops n’est pas connu par les enchérisseurs. Dans le cas où les enchères s’arrêtent avant que l’auctioneer ne soit parvenu à destination, la vente est considérée comme non avenue et recommencée depuis le début. L’objet de la vente / l’œuvre : L’objet de la vente est un exemplaire numéroté de l’enregistrement de la performance-vente gravé sur CD avec pochette signée des artistes. L’œuvre est un multiple. Son nombre d’exemplaires est déterminé par le nombre de personnes ayant enchéri (+ 3 exemplaires d’artiste). Toute personne ayant enchéri au moins une fois reçoit un exemplaire de l’œuvre au prix de sa dernière en- chère personnelle. La personne ayant enchéri la dernière, c’est à dire dont l’enchère a permis d’atteindre le but du cheminement obtient l’exemplaire n°1. L’exemplaire n°2 est attribué à l’avant-dernier enchérisseur, l’exemplaire n°3 à l’enchérisseur précédent, etc. La durée de l’œuvre dépend du déroulement de la performance-vente. Les auteurs de la performance sont Olive Martin, Patrick Bernier et Steve Bowerman. Le produit de la vente est destiné à couvrir sa production.

KADIST ART FOUNDATION 19 bis - 21 rue des Trois Frères - 75018 Paris - France - tel. / fax : +33 (0)1 42 51 83 49 - www.kadist.org / contact@kadist.org