Accueil du site > ACTUALITÉS > "Quelque chose est tombé"/Lecture / performance / projection (...)
"Quelque chose est tombé"/Lecture / performance / projection d’Olivier Marboeuf

© Claire Malrieux.

"Quelque chose est tombé" mardi 26 avril 2011 à 19h30 à l’ENSCI Lecture / performance / projection d’Olivier Marboeuf, en dialogue avec l’exposition "Début" de Claire Malrieux.


Dans le cadre d’Extensions, dynamiques d’écritures (soirées proposées par Frédéric Dumond) soirée de performance avec Nicolas Richard.


ENSCI / Espace viénot 48 rue saint sabin 75011 Paris 11 M° Chemin vert ou Bastille

"Quelque chose est tombé dans les bois. Muller a trouvé la chose. Muller transforme tout par la pensée. Muller fait d’un sous-bois une forêt du Jurassic. Muller a cette puissance. C’est pour ça qu’on suit Muller. Muller sait où il va. Muller sait qu’il y en a d’autres. Il sait qu’il y en a en Amérique. Dans le désert aussi. Mais ce qu’il a trouvé, lui, est différent. Tout devient clair, nous marchons maintenant à vive allure vers une mission que rien ne saurait interrompre." "Quelque chose est tombé" est un récit fantastique, tour à tour enquête scientifique, archéologie imaginaire, critique esthétique, fiction sombre des banlieues perdues et exposé lucide des révolutions en cours. "Quelque chose est tombé" est écrit à l’intérieur des matériaux de l’exposition "Début" de Claire Malrieux à l’ENSCI. C’est un récit qui fait suite, qui est après le début, qui est proche de la fin.


Après des études de sciences, Olivier Marboeuf s’oriente en autodidacte vers le champ de l’art. Sa pratique se veut transversale, interpellant sans cesse les échelles même de ce qui fait art et l’imbrication de la pratique artistique avec la critique sociale et les expérimentations politiques. Il écrit de la fiction, de textes critiques, devient auteur de bande dessinées, créé une maison d’édition (AMOK), puis un lieu dédié aux arts visuels et à la littérature contemporaine (Khiasma), réalise des performances, enseigne, arrête d’enseigner, programme des vidéos, dessine pour la presse nationale, pour les enfants, lit avec ou sans images. Considérant tous ces objets comme les éléments d’un vaste collage politique, un film mental en mouvement permanent. Son écriture est aujourd’hui pour l’essentiel dédiée à la performance et à la lecture publique. Avec "L’avantage des vaincus", il développe un récit qui traverse des matériaux très diverses (événements d’actualité, œuvres d’autres artistes, méthodes, manuels, conférences) à partir d’un ensemble de personnages habités par l’idée de révolution. "Quelque chose est tombé" est un nouveau chapitre de ce livre au long cours. Quelques semaines après l’exposition de Claire Malrieux à l’ENSCI, Olivier Marboeuf revient sur les lieux, visite une œuvre pour en produire une extension.