YOKO ONO

Pour moi le geste c’est mouvement, geste de la vie c’est une symbole de vie en résultat c’est mouvement symbolique. Yoko Ono est née 18 février en 1933 à Tokyo et après deux ans émigre avec la famille à San Francisco. Premier son œuvre j’ai vu au cours du cinéma expérimental qui s’appelle « Sourie » ,de volume « Flux Film » de l’année 1963 qui dur 5 min au 16mm . De debout jusqu’à la fin on voit que la bouche Yoko Ono qui suri , camera est au super position, on remarque de la vibration de granulation . C’est un » film concept » à une idée forte. L’artiste présent un geste en prolongement in naturel, spectateur forcement attends sur un changement de l’image (peut-être petit tic) mais non, pendant la dure du film l’artiste ne change pas son sourie. Ici nous somme invite à participer dans une » symbole du geste » qui représente plaisir et le joie, qui est une mouvement émotionnelle et pas long. Ca donne l’image en peu ironique parce qu’ il ressemble les sourires faux de quelle on a partout, il donne à spectateur une certain réflexion sur le geste qu’on fait et quels on voit chez les autres. Souvent au télé , dans publicité un sourire idéal , survivent, aussi qui on fait quand on cache le vrais émotion ,la douleur , la tristesse , la solitude. Yoko Ono fait du l’art conceptuel les vrais « œuvres instructions » les films ; la musique , théâtre media ,elle est attirée par l’insolite. Une autre création media au titre « Yoko Ono One » de 1966, montre comme on allume une allumette et comme le feu saisis le petit morceau du bois de quoi ensuite il s’est éteint. L’image est sombre on voit que allumette et petit morceau les doits qui la tiens , les photogrammes sont montre au ralenti. On peut suivi tout cette scène en observant longtemps le geste quel fait la main pour transmettre cet magie au feu. Pourquoi c’est un geste ? simplement il indique la valeur du petit chaleur qui depuis la naissance de homme aide à lui vivre. L’auteur veut nous sensibiliser sur l’importance le feu dans notre vie sur tout qu’il est aussi du symbole de chaleur et de la famille (en Pologne). « Yoko Ono Four » vidéo de 1967, c’est une cadre de camera mis sur les fesses en mouvement (qui bouge quand on marche), tout nu , l’auteur s’intéresse beaucoup de corps, du son aspect et gestuelle, ici elle veut nous découvrir notre intime, de ça qu’on voit pas toujours ( on ne voit pas qu’est il de rieur), bien sur dans cet époque c’était encore de quelque chose nouveau, les années 60 tes étaient très révolté dans image, façon vivre et socialement, La Liberté par tout dans chaque secteur de la vie. . Entre dernières événements de Yoko Ono on a performance exclusive en vidéo à http://www.lexpress.fr/mag/arts/dossier/beatles/dossier.asp Qui est enregistrement de l’artiste dans ça maison en faisant le geste avec simple message : I love you. Pour le envoie, il faut juste une lampe de poche au debut une signale-I, aprés deux- love et pour dire you- trois. On voit artiste en face de nous qui a une lumière quelle allume et éteint dans la fréquence sur hauteur son cœur. Elle veut dire par cette symbole que c’est un geste de l’amour ;elle lui répète au plusieurs musées et salles de concert du monde entier, vis-à-vis des spectateurs qu’ils répondent sur son message pareille. J’aperçoit que c’est une performance le plus belle que j’ai vu dernièrement, un semple geste de communication pour dire « je t’aime » c’est ainsi une proteste contre les guerres contre la violence contre l’ insensibilité de la société, Yoko invite pour mettre ce geste dans la vie quotidienne, elle propose au spectateur que après quand ils rentrent a la maison montreront ce geste à ses proches : ses enfants, son chéri ,sa voisin...Elle souhaite que cette message s’allumera sur toutes néons de la terre. Que un jour les gens vent plus avoir peur de aimer et la montrer ça au autres. Comme le geste le plus vivantes de gestes.

Les films on peut voir au : http://www.a-i-u.net/heal-yoko.html

web.mit.edu/.../ FALL/2001/exhibit.html

http://ubu.wfmu.org/video/fluxfilm_14_ono.mpg

http://www.lexpress.fr/mag/arts/dossier/beatles/dossier.asp ?ida=436997