Accueil du site > ACTUALITÉS > Petit repérage dans la Semaine des Arts/ Paris8
Petit repérage dans la Semaine des Arts/ Paris8

Deuxième édition de la Semaine des Arts UFR Arts, esthétique et philosophie de l’université Paris 8 Saint-Denis

Du 26 au 30 mars 2012

>>>L’ensemble du programme


Le Laboratoire du Geste vous propose un premier repérage dans le programme riche de la semaine des arts :

EXPOSITION Figures du déplacement Exposition conjointe des départements Arts Plastiques et Photographie. 6B : du lundi au vendredi de 14h à 19h ; nocturnes les jours du vernissage et du finissage. Hall d’exposition de l’Université Paris 8 : de 11h à 18h.

- La petite fabrique des sensations

Projet conduit par Isabelle Ginot avec les étudiant-e-s du département danse. La petite fabrique des sensations produit en quantité limitée des expériences de spectateurs ou d’auditeurs. Durant un temps et un événement choisi avec vous (spectacle, exposition, concert, cours, conférence...) un-e étudiant-e en danse vous accompagne et engage avec vous une conversation tactile. Ni massage, ni duo dansé, il s’agit du résultat imprévisible de la mise en contact de deux attentions. La petite fabrique des sensations est attentive à l’environnement et assure également le recyclage des expériences. Chacun est invité à contribuer dans la mesure de ses moyens à une économie solidaire des sensations en mettant en circulation toute trace ou impression produite lors de son passage par la petite fabrique des sensations.

PERFORMANCE IN SITU Très précisément autre chose

Avec Paulina Ruiz Carballido (Danse) et Jacqueline Cousineau (Danse) Nous proposons un duo qui travaille à dépayser les gestes quotidiens au travers d’un jeu construit autour de l’amplitude et de la vitesse de mouvements précis ainsi que du partage du poids du corps. Nous nous proposons d’apparaître dans divers lieux car nous pensons qu’une autre qualité de mouvement se dégage lorsqu’une autre matière devient notre « sol ». Durée 20’

- lundi 26 Mars :

SCÈNES Au 6B Gesticus 1a (You stepped out of a dream) 6B 17h-17h20 Performance dans un couloir, pour live et vidéo, de Noemi Veberic Levovnik (arts plastiques), en collaboration avec Christine Maupetit (danse), Carola Fuchs (danse), Alice Rime (danse), Gael Rouxel (musique), et peut-être d’autres ... La présentation live de cette première version de notre création reste cependant ouverte à de nouveaux participants et à d’autres lieux. Gesticus comporte la représentation publique et la création d’une vidéo-danse (en cours). À partir d’une série de gesticulations enregistrées, nous faisons une chorégraphie qui comporte des mouvements et des éléments plastiques et performatifs. Nous mêlons ces gestes à la comédie musicale, au music-hall et au burlesque, au Butô, à la danse classique, aux performances plastiques ainsi qu’au cinéma d’horreur, afin d’élaborer des formes plastiques et expressives.

- CONFÉRENCE dansée Du geste au signe, du signe au geste 14h-15h30 Amphi X

Conférence dansée animée par Marie Glon, Romain Panassié, et les étudiants de Licence du département Danse. La possibilité de garder la trace d’une chorégraphie sur le papier est un projet qui a traversé l’histoire de la danse. La notation Benesh (Benesh Movement Notation), dont les principes ont été publiés par Rudolf Benesh en 1955, est l’un des trois systèmes d’écriture du mouvement actuellement enseignés en France (avec les systèmes Laban et Conté). Quelle place peut prendre aujourd’hui, la notation du mouvement dans la transmission du répertoire en danse ? Les étudiants de licence viendront partager leur expérience de travail sur une partition chorégraphique, et présenteront des extraits dansés d’après Le Crawl de Lucien de Dominique Bagouet, pièce créée en 1985.

- Mardi 27 Mars :

- De la partition au geste : Chair Pillow (extrait, à partir d’Yvonne Rainer)

Durée : 10’ Quelques élèves du cursus de notation du mouvement du conservatoire national supérieur de Paris, pour certaines également étudiantes au département danse de Paris 8, ont l’occasion de présenter un travail autour d’une œuvre post-moderne : Chair Pillow d’Yvonne Rainer. Cette présentation est le résultat du processus

- Mercredi 28 Mars :

- FORUM Usages du temps Amphi X 11h-13h

Avec Pierre Cassou-Noguès, Christian Corre, Éric Lecerf, Katia Légeret, David Mac Arthur, Jean-Paul Olive et Pierre Schneider (sous réserve). Coordination Eric Lecerf. Décliner le temps en usages engage déjà une pensée du temps qui nous détournerait des nombreuses facéties métaphysiques qui ont marqué l’histoire de la pensée occidentale.

- CONFERENCE Cavell : L’Ordinaire qui se donne dans l’art Amphi Y 14h-16h

- Solitude Espace extérieur 6B : 20h30 (tombée de la nuit)-21h (sous réserve de conditions météorologiques favorables) Quand la musique remplit l’espace, deux corps se dévoilent et s’animent. Les images se croisent et disparaissent. La bulle gonfle et nous emprisonne. L’isolement nous extirpe de toute réalité. Et pourtant j’avance, tout s’éclaircit. C’est là que je grandis. 9 artistes s’interrogent à travers leurs arts, sur un thème aussi personnel qu’universel : la solitude. Une performance, une exploration des bas-fonds de soi-même. Faut-il fuir ce spleen dévastateur et lancinant ou au contraire échapper à la réalité par son imaginaire ? Musique : M.Souchet, R.Gaudiche ; Danse : Collectif Nitchevo ; Vidéo : Etc. (A.Germain, T.Selles) ; Architecture : J.Vatere, C.Aquilina, N.Gueguan

- Jeudi 29 Mars

FORUM Lieux de l’art Amphi X 11h-13h

Coordination : Julie Perrin Avec Isabelle Ginot, enseignante Danse Paris 8 ; Robert Milin, artiste plasticien, enseignant à l’ENSA de Dijon ; Julie Perrin, enseignante Danse Paris 8 ; Laurent Pichaud, chorégraphe, Artiste Associé du Master études chorégraphiques de Montpellier pour 2011-13 ; Geneviève Schwœbel,artiste et enseignante Théâtre Paris 8 ; Anne Volvey, enseignante en Géographie, Université d’Artois. La question des lieux de l’art engage artistes comme chercheurs dans une réflexion tant esthétique que politique. Elle soulève diverses strates d’interrogation quant aux conditions d’exposition des œuvres, au public auxquelles elles s’adressent, aux contextes physiques, sociaux, historiques avec lesquels elles dialoguent et se construisent. Interroger le geste artistique depuis la question du lieu, c’est un moyen d’échanger entre disciplines sur nos recherches et pratiques, et de mettre en perspective les nombreuses propositions in situ de la Semaine des Arts.

- CONFÉRENCE Voir la danse in Situ Amphi Y : 14h-16h

par Julie Perrin, enseignante Danse Paris 8 et Laurent Pichaud, chorégraphe, Cie X-Sud, Artiste Associé du Master études chorégraphiques de Montpellier pour 2011-13 En partenariat avec le Théâtre de la Bastille à Paris, où Laurent Pichaud présente Indivisibilités avec Deborah Hay, du3au6avril. Ce dialogue propose un parcours dans l’histoire de la danse et de ses questionnements sur le lieu. À partir de documents d’archives, de nos travaux en cours respectifs ou de nos lectures les plus récentes, nous partagerons des réflexions quant à l’espace de la représentation inventé par la danse contemporaine. Scène, hors scène, in situ, cadre de perception, mode d’apparition, place du spectateur... seront autant de thèmes interrogés. Ce dialogue commencé en 2009, se poursuit régulièrement en public.