Accueil du site > ACTUALITÉS > CHEMIN FAISANT… A WALK AROUND THE BLOCK (exposition)
CHEMIN FAISANT… A WALK AROUND THE BLOCK (exposition)

CHEMIN FAISANT… A WALK AROUND THE BLOCK

30 mai > 25 juillet 2010

Sofia Hultén / Wolf Von Kries / Céline Ahond / Jochen Dehn / Chloé Maillet & Louise Hervé / Jirí Kovanda / Leopold Kessler / Roman Ondák / Virginie Yassef / Dector & Dupuy

Avec une marche de Chloé Maillet & Louise Hervé et une conférence de Jochen Dehn

Programme des performances marchées :

- Chloé Maillet & Louise Hervé : dimanche 30 mai 2010
- Dector & Dupuy : dimanche 13 juin à 15h
- Céline Ahond : dimanche 27 juin à 15h
- Jochen Dehn : dimanche 11 juillet à 15h

“ Un matin, l’envie me prenant de faire une promenade, je mis le chapeau sur la tête et, en courant, quittai le cabinet de travail ou de fantasmagorie pour dévaler l’escalier et me précipiter dans la rue. ” Robert Walser, La Promenade (1917)

De plus en plus, les artistes, pour travailler, sortent de l’atelier, vagabondent, arpentent les rues en quête d’inspiration. Observateurs insatiables, ils portent une attention toute particulière aux détails, aux signes, aux histoires qui façonnent la ville, à partir desquels ils échafaudent leurs propres fictions. La promenade est alors érigée en système d’écriture, en fil conducteur autour duquel se nouent des rencontres, des connections, des coïncidences… « Chemin faisant » réunit des artistes qui proposent des mises en récit de la ville par le biais de leurs déambulations. La marche devient un espace d’énonciation, fait de raccourcis, de tours et de détours. Ils réactualisent une figure un peu oubliée de notre modernité : le flâneur baudelairien tel que l’a décrit Walter Benjamin. Ce marcheur solitaire qui, en confrontant la géographie urbaine au passage du temps, transforme la ville en fantasmagorie. L’exposition fait donc le pari d’une rencontre improbable : celle de cette figure du Paris du XIXe siècle avec l’hyperplanification de la ville nouvelle, ultime utopie urbanistique de la France du XXe siècle.

Le point de départ : considérer Marne-la-Vallée, cette « promesse de ville » formulée dans les années 1970, comme un terrain d’expériences. Comment réintroduire de la marche, du temps perdu et du récit dans un territoire quadrillé, supposé sans histoire(s) ? Confronter des usages singuliers aux desseins politiques ? Injecter une possibilité de divagation dans l’ordre imposé ?

L’exposition s’articule entre intérieur et extérieur : comme un camp de base, elle sert de point de départ à des flâneries collectives dans l’espace urbain. Deux fois par mois, les artistes nous entraînent dans des « visites guidées » autour de la Ferme du Buisson, nous invitant à renouveler notre regard sur la ville à travers une expérience partagée…

Dans le Centre d’art, l’on retrouve des propositions de ces mêmes artistes en écho à leurs excursions mais aussi d’autres œuvres qui mettent en scène le rapport de l’artiste à la ville à travers une passion pour le local, le gros plan, l’archéologie, les récits vernaculaires, le passé et le futur… Le texte clair et lisible de la ville cartographiée, programmée, contrôlée se voit ici mouvementé, troublé, par les fictions singulières qui le traversent.

Plus d’informations www.lafermedubuisson.com Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson Allée de la Ferme – Noisiel 77448 Marne-la-Vallée Tel. 01 64 62 77 77 contact@lafermedubuisson.com

PDF - 789 ko